Collection: Veste Streetwear

VESTES ET MANTEAUX : L'INCONTOURNABLE DU STYLE STREETWEAR

Du bomber aux vestes à capuche zippés, en passant par la parka, il existe de nombreux styles de vestes streetwear. Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur ces superbes pièces !

EN SAVOIR PLUS…

 

5 TYPES DE VESTES STREETWEAR

VESTE BOMBER

Le blouson bomber est l'une des vestes streetwear les plus classiques. C'est une pièce simple avec quelques poches et une fermeture à glissière. Cette veste est parfaite pour être superposée à d'autres vêtements d'extérieur, comme un manteau ou un pull !

VESTE PARKA

Il existe deux grandes catégories de parka : la parka classique et la parka longue. Les parkas sont généralement fabriqués dans des matières solides pour vous gardez au chaud ! Ils sont souvent conçus avec une fermeture à glissière à l'avant et avec de multiples poches. Ces vestes sont généralement portées de manière à combattre le froid et sont disponibles dans une variété de couleurs et de motifs.

VESTE EN JEAN

Si vous recherchez quelque chose d'un peu plus décontracté, essayez une veste en jean. Ces vestes sont une excellente option pour ceux qui préfèrent un style plus décontracté. Ils existent dans une grande variété de couleurs et de motifs, oversize ou pas, vous pouvez donc en trouver une qui corresponde à votre style personnel.

VESTE VINTAGE

La veste vintage se décline en de nombreuses versions en termes de mode, encore plus dans le streetwear. Cette veste vestimentaire élégante existe depuis plusieurs dizaines d'années et influence actuellement encore notre façon de nous habiller. Si vous devez choisir une veste ou un manteau de cette mode qui mêle culture et confort, il y a de grande chances pour que vous craquiez pour du vintage !

VESTE POLAIRE

Comme pour la parka, la veste polaire est un autre choix populaire en cas de météo compliquée. En effet, la polaire est un vêtement classique qui a été porté par d'innombrables célébrités et créateurs de tendances à travers l'histoire. C'est également un article très polyvalent qui peut être habillé ou non avec facilité !

 

Veste Streetwear

 

L'HISTOIRE DE LA VESTE STREETWEAR

De la veste d'atelier de haute couture à l'objet de collection streetwear, la veste a fait du chemin ! Autrefois confinée aux milieux exclusifs de l'atelier de haute couture, la veste streetwear est passée au cours du siècle dernier du statut d'uniforme immaculé à celui d'objet de marque culte, puis à celui de vêtement streetwear à collectionner, poussé par des gens comme Demna Gvasalia et Virgil Abloh. Nous retraçons ici son histoire légendaire, de l'atelier au podium, jusqu'à sa renaissance moderne.

Le long voyage de la veste commence dans le monde de la haute couture : un domaine dicté par la tradition. Pour obtenir le label "maison de couture", la Chambre Syndicale de la Haute Couture stipule que, outre de nombreuses autres spécifications, vous devez disposer d'un atelier à Paris et employer au moins 20 couturières qualifiées, ou "petites mains", pour construire méticuleusement vos pièces.

Depuis les débuts de la couture, des artisans hautement qualifiés portent des blouses de travail blanches (ou chemises), comme celles adoptées par les techniciens de laboratoire ou les médecins à la fin du XIXe siècle, afin de démontrer la précision scientifique de leur métier et l'environnement de l'atelier. 

En coton ou en lin impeccable, ces vestes minimalistes descendent généralement jusqu'aux genoux et possèdent de grandes poches, indispensables pour ranger les épingles, les mètres et autres. Christian Dior était célèbre pour porter une veste blanche lorsqu'il travaillait, signe qu'il n'était pas meilleur que ses employés accomplis.

 

 

Au cours des années 1980, Rei Kawakubo s'est approprié le concept de la veste oversize : pour un certain nombre de défilés Comme des Garçons, la créatrice pionnière a créé de longues vestes noires pour le personnel des défilés, dans une matière froissée ressemblant à un imperméable. En dessous, les employés portaient des costumes noirs, tandis qu'au dos, la date du défilé et le logo de la maison étaient imprimés en caractères blancs et gras ; un exemple de la marque CdG à son meilleur.

Il n'est pas surprenant que ces pièces de collection se vendent aujourd'hui une petite fortune, tandis que la collaboration Supreme x Comme des Garçons SHIRT, présente un manteau noir, très brillant, imprimé au dos, qui rend directement hommage aux originaux. Faites confiance à Kawakubo, toujours aussi brillant, pour catalyser l'attrait culte de ce vêtement.

 

Veste Parka Longue
 
Ce qui nous amène à un autre visionnaire de la veste, Martin Margiela. Suivant les traces de M. Dior, le célèbre doyen de tout ce qui est blanc s'est approprié la blouse de laboratoire comme uniforme du personnel peu après avoir fondé sa maison éponyme en 1988. Aujourd'hui encore, tous les employés de Margiela, des grands stylistes aux stagiaires, portent ces "vestes blanches", dotés de multiples poches, d'un devant élégant et d'attaches latérales, afin d'établir un sentiment d'identité collective, d'unité et de mystère (tout comme la décision de Margiela de signer toutes les communications de la maison "Maison Martin Margiela" et de ne jamais s'identifier en public).
 
L'un des moments les plus emblématiques de l'histoire du blouson blanc a été le défilé révolutionnaire de Margiela pour la saison 89, qui s'est déroulé dans un terrain de jeu abandonné à Paris. Pour le grand final, les mannequins et le personnel des coulisses sont sortis vêtus de leurs vestes blanches d'ouvrier, dont les poches étaient remplies de confettis que les mannequins lançaient en l'air sous un tonnerre d'applaudissements. Par la suite, Margiela et son armée vêtue de blanc ont été propulsés vers la célébrité mondiale, mais près de 30 ans plus tard, la maison conserve son air d'intrigue, son uniforme très convoité étant toujours disponible exclusivement pour ceux qui ont rejoint le bercail.
 
Veste Maison Margiela
 
Bien que peu d'entre nous fassent partie de "l'époque Margiela", la veste connaît une renaissance contemporaine aux mains de marques streetwear telles que Vetements et Off-White, et se libère enfin de son confinement dans les coulisses. Au début, Virgil Abloh d'Off-White a choisi de canaliser Kawakubo, en habillant son personnel - à la fois à la Fashion Week de Paris et à Design Miami pour la présentation de ses collections de meubles - de longs trench-coats noirs portant l'inscription "Off-White Staff Uniform" dans le dos.
 
Plus récemment, cependant, il a ouvert cette tendance aux acheteurs. Par exemple, la collection SS17 de la marque de streetwear de luxe présentait le Scorpion Staff Coat, un trench noir aux bords bruts portant les mots sinistres "The End © 2017" (le slogan "Staff Uniform" est toujours réservé aux employés). La version de Demna Gvasalia de la veste d'employé est bien sûr l'imperméable noir à capuche "Vetements" qui a fait ses débuts en SS16, et qui a depuis lancé la bataille de mèmes de mode la plus épique de tous les temps - un signe certain que la veste large a bel et bien pénétré la culture populaire millénaire et qu'elle est prête à rester.
 
Veste Oversize

 

L'HISTOIRE DU BOMBER

Je ne pouvais pas vous laisser sans parler du fameux bomber ! Le blouson bombardier est l'un des styles de vêtements streetwear les plus populaires à l'heure actuelle, et probablement la pièce de vêtement militaire la plus célèbre à avoir connu un succès croisé en tant que vêtement civil. Le blouson possède une riche histoire qui peut être retracée depuis ses origines militaires jusqu'à diverses sous-cultures, notamment les mouvements punk et skinhead, les communautés gay des années 1980 et, plus récemment, la haute couture.

Aussi large que soit son attrait, le blouson emblématique a toujours réussi à toucher une corde sensible parmi les mouvements de jeunesse émergents, ce qui explique son statut actuel d'article de base du streetwear bien connu et très apprécié. Les blousons bombardiers ne font pas partie d'une tendance ; ils constituent un élément essentiel de la garde-robe intemporelle et sont conçus pour durer, malgré leur prix relativement modéré lorsqu'il s'agit de vêtements d'extérieur. Nous examinons ici de plus près l'histoire de la veste que vous porterez sans doute dans un avenir proche.

 

Veste Bomber Streetwear
 
Les meilleures pièces de base semblent être celles qui sont nées d'une nécessité fonctionnelle, et le blouson bomber oversize ne fait pas exception. À l'époque des avions à hélice, les aviateurs portaient des blousons en cuir, notamment le A-2, qui est un ancêtre important du blouson de vol moderne. Grâce à leur doublure en polaire, les blousons étaient chauds et, du point de vue de la mode, ils étaient de bon goût, même selon les normes actuelles, avec des manches et une taille élastiques, un col enveloppant et des poches avant.
 
Cependant, l'invention de l'avion à réaction a permis aux avions de voler à des altitudes beaucoup plus élevées et, par conséquent, à des températures beaucoup plus froides qu'auparavant. Lorsque les blousons en cuir tels que le A-2 étaient mouillés par la pluie ou la transpiration, l'eau gelait à haute altitude, rendant les blousons durs, froids et extrêmement inconfortables. De plus, les nouveaux avions à réaction ont un design plus aérodynamique, ce qui signifie moins d'espace dans le cockpit. Pour répondre à l'évolution de la technologie des avions à réaction, il fallait un blouson mince, léger et néanmoins chaud, et c'est ce qui est arrivé avec le B-15, souvent considéré comme le parrain du bombardier moderne !
 
Ces derniers avaient des cols en fourrure et étaient fabriqués en coton : bien que le nylon ait été découvert avant la Seconde Guerre mondiale, des articles comme les parachutes ont eu la priorité sur les vêtements de vol lorsqu'il s'est agi d'allouer des fournitures de nylon pendant la guerre. Après 1945, le nylon est devenu le matériau de choix pour les blousons de bombardiers en raison de sa facilité d'entretien, de son imperméabilité et de sa résistance à la moisissure, aux insectes et à la transpiration : on s'oriente petit à petit vers une veste matelassée.
 
Veste Bombardier
 
En 1949, le B-15 a été amélioré pour devenir la veste militaire MA-1, qui est depuis devenu la version la plus emblématique et la plus reproduite du bomber. La conception de la veste est une fois de plus une réaction aux avancées technologiques de l'avion lui-même et aux besoins des pilotes : les cockpits étant mieux isolés, le col en fourrure n'est plus nécessaire ; il est remplacé par un col élastique en tricot qui laisse plus de place aux harnais de parachute. 
 
C'est à ce stade que la doublure orange familière a été ajoutée afin qu'en cas de crash, le pilote puisse la retourner pour faciliter la visibilité des secours. C'est également à cette époque que la veste a commencé à être produite dans d'autres couleurs que le bleu nuit standard de l'armée de l'air (et le modèle sans manches). Pendant les guerres de Corée et du Vietnam, les vestes ont été produites dans la couleur vert, désormais omniprésente, afin de refléter plus fidèlement la végétation au sol et de fournir un camouflage supplémentaire en cas de crash ou d'atterrissage d'urgence dans des zones hostiles.
 
Bomber Oversize
 
À la même époque, le Japon vivait sa propre histoire d'amour avec le bomber, sous l'impulsion d'une jeunesse de plus en plus intéressée par la mode, le style et la culture américaine en général, suite à l'occupation alliée de l'île après la Seconde Guerre mondiale. Un homme du nom de Kensuke Ishizu a créé la marque VAN en 1951, qui a révolutionné le marché de la mode de l'après-guerre en fournissant aux Japonais des chemises oxford, des pantalons slim et d'autres articles de base de l'Ivy League qu'ils désiraient mais ne pouvaient pas facilement se procurer localement.
 
L'Americana est devenu l'uniforme de prédilection des hommes japonais dans l'après-guerre, et ils ont incorporé les vêtements militaires avec des styles plus polis et BCBG. La rareté des vêtements de fabrication américaine au Japon a eu un double effet : l'industrie de production locale a été renforcée, de même que le marché des importations vintage.
 
Pendant le reste du 20e siècle, le blouson bombardier a conservé une certaine popularité, surfant sur la vague des explosions subculturelles telles que les vagues grunge et alternatives des années 1990. Les jeunes portent des chemises à carreaux, des jeans avec fermeture zippée délavés et des Doc Martens, et le shopping vintage ou "thrifting" commence à prendre de l'ampleur.
 
La haute couture a également commencé à s'intéresser de près aux vêtements militaires, et Raf Simons - qui avait lui-même une histoire familiale militaire puisqu'il était le fils d'un veilleur de nuit de l'armée - a été l'un des premiers créateurs à présenter une collection complète de vêtements d'inspiration militaire avec sa collection iconique Automne/Hiver 2001, intitulée "Riot, Riot, Riot".
 
Au même moment, le streetwear traversait une immense période de croissance et d'évolution au cours des années 2000, se développant à partir de ses origines de skate et de surf et gagnant un large attrait auprès des jeunes de tous les statuts sociaux et économiques. Alpha Industries a entamé une série de collaborations fructueuses avec une pléthore de marques de streetwear, dont des acteurs majeurs comme BAPE, New Era et Stussy, ainsi que des marques plus spécialisées comme les marques cultes japonaises comme "BAPE" et "Mastermind JAPAN".
 
Bomber Kanye West
 
Même si le bomber s'était imposé dans l'histoire de la mode masculine bien avant "l'effet Kanye", Alpha Industries ne pouvait nier l'augmentation des ventes qu'elle a enregistrée lorsque Kanye West lui-même a été aperçu portant une version personnalisée du MA-1 au moment de sa tournée Yeezus, et qu'il en a vendu une version dans le cadre de sa tournée très médiatisée. 
 
Son adhésion au style a fait découvrir la veste coupe-vent emblématique à une nouvelle génération de jeunes, et Alpha a enregistré un bond de 30 % de ses ventes cette année-là. Des détaillants de mode rapide comme H&M, Zara et Topman ont profité de l'engouement pour créer leurs propres versions du style afin de répondre aux besoins des acheteurs les plus exigeants en termes de budget. Le fossé entre les sexes dans le domaine de la mode s'étant réduit au fil des ans, le blouson bombardier est devenu le style unisexe préféré.
 
La veste bomber rembourrée est donc là pour rester, et même si les marques continueront à se manifester et à proposer leurs propres versions ou personnalisations - certaines à des prix très élevés et d'autres à des prix très bas - il est peu probable qu'il change de la forme éprouvée qu'il a conservée depuis 1949.
 
Si l'on jette un coup d'œil à sa riche histoire, on ne peut nier que cette pièce a réussi non seulement à résister à l'épreuve du temps (intemporel), mais aussi à trouver un écho auprès d'un large éventail de personnes au cours des sept dernières décennies, avec de nombreux coloris et indépendamment de leur statut social ou économique. C'est l'exemple parfait de l'aspect pratique (utile face aux intempéries), et de la fonctionnalité/facilité d'utilisation qui ne se démodera jamais !
 
J'espère que tu as apprécié ce petit cours d'histoire ! Si tu n'as toujours pas trouvé ton bonheur sur notre page collection, tu peux t'orienter vers nos autres pages collections pour trouver ton nouveau haut streetwear préféré.